Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 09:52

Hommage à Chokri Belaid : Non à l’oubli.

Par Hafedh AFFES

 

 

1653283 473043212801617 1370148183 nLe 6 février 2013, Chokri Belaid, secrétaire général du parti des patriotes démocrates unifié et membre fondateur du front populaire a été lâchement abattu par balles devant son domicile. L’assassinat odieux, dans l’esprit de ses assassins et commanditaires, répond à un seul dessein à savoir réduire au silence cette voix libre et dérangeante voire assassine pour un pouvoir en pleine déliquescence. Chokri est assassiné parce qu’il a bien saisi la nature profonde des islamistes et  n’hésite pas quand le moment se présente à étaler sur la place publique leurs mensonges, leur hypocrisie et leur corruption. La liquidation physique, pour ses détracteurs, se présente comme le recours ultime pour s’en débarrasser ; les menaces verbales, les appels au meurtre ne suffisaient pas.  Le paradoxe, c’est que le martyr n’a de cesse, jusqu’à la veille de son assassinat, de dénoncer avec verve la violence émanant des ennemis de la démocratie. 

La mort prématurée de Chokri Belaid, certes, nous a privés d’un leader de premier rang mais ne peut ôter de notre mémoire le message qu'il nous a légué afin d’emprunter le sentier tracé à notre intention.  Un sentier qui nous mènera vers la victoire politique face à la réaction et à la violence érigée en mode de gouvernance. Un mode de gouvernance qui s’apparente étrangement à celui du précédent gouvernant. Contrairement à ses ennemis, Chokri mettait en exergue sa vision de la société qui puise son essence dans les aspirations des classes populaires désabusées par un discours trompeur. La seule arme qu’il dégaine, c’est sa capacité d’atteindre les tunisiens-nes par la force de son verbe, la justesse et la clairvoyance de ses analyses et son amour pour la patrie.

 

Chokri fait peur  pouvoir en place. A chaque intervention, il n’hésitait pas à dénoncer leur incompétence dans la gestion des affaires de l’Etat. Il dénonçait leur avidité et leur manière de se partager le pouvoir au détriment du peuple et de la Tunisie. Le pillage des richesses de la nation, la spoliation du peuple, la paupérisation des classes populaires et moyennes, la manipulation de la population par l’instrumentalisation de la religion,  la mise en sourdine des objectifs de la révolution… constituent leur seul souci. C’est cette mauvaise gouvernance, cette avidité malsaine que notre martyr combattait bec et ongles.

Chokri est mort mais son message ne l’est pas. La flamme est toujours allumée et ne s’éteindra jamais. L’avènement d’un avenir meilleur reste l’objectif.

 

Célébrer le premier anniversaire de son assassinat, c’est affligeant. Nous aurions préféré qu’il soit aujourd’hui parmi nous afin que nous poursuivions la lutte ensemble pour la justice, la liberté, et la dignité.

Célébrer le premier anniversaire de son assassinat incombe à chacun de nous non seulement pour rendre hommage au martyr, à son combat, à ses pensées mais aussi pour honorer sa mémoire et surtout ne pas oublier.

 

Lille 6 février 2014

 

 

 


 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by ATNF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : associationdestunisiensdunorddelafrance
  • Contact

Bienvenue sur ATNF

france-tunisie2.pngATNF: créée en 1993, l'association des Tunisiens du Nord rassemble des personnes d'origine Tunisienne, vivant dans le Nord-Pas-de-Calais et revendiquant une citoyenneté d'ici et là-bas. La lutte contre les discriminations et le racisme dans la société Française fait partie des objectifs de l'association, mais aussi la défense et la promotion des droits de l'Homme, et notamment des droits des femmes en Tunisie.

ATNF afit au quotidien sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais, en partenariat avec diverses associations, telles que la Ligue des Droits de l'Homme, pour faire valoir la citoyenneté des migrant(e)s d'origine tunisienne au sein des deux territoires.

ATNF vient de fêter l'anniversaire de la chute du régime de Ben Ali, évènement à l'occasion duquel l'association avait été amené à jouer un rôle de leader et de catalyseur des revendications sociales des tunisiens au sein du territoire Nord-Pas-de-Calais. C'est naturellement que les membres de l'association s'interrogent sur le renouveau politique et le modèle démocratique proposé désormais en Tunisie, car le choix des dirigeants et le changement de législation a nécessairement un impact sur les citoyens immigrés et vivant sur notre territoire. Le statut des femmes pose notamment question: le nouveau régime sera t-il porteur d'une évolution pour les droits de l'Homme, pour ceux des femmes d'une évolution pour les droits de l'Homme, pour ceux des femmes en particulier, pour l'égalité entre les sexes et les libertés individuelles ? Ces questions ont mené ATNF à porter au sein du territoire régional un projet de séminaire interrogeant ces problématiques d'actualité.

l'ATNF est membre de la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) au niveau national.

Recherche

Liens