Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 09:36

Salle comble et public enthousiaste

pour le second gala interculturel de l'ATNF

Par annick Bouanani

ATNF

Le samedi 10 Mai, salle des fêtes Masquelier à Villeneuve d'Ascq a eu lieu le second gala de l'ATNF en présence de trois adjoints au maire dont Mme Saliha Khatir,, déléguée aux droits de l'Homme, aux droits des femmes et contre toutes les exclusions, de M. Patrice Carlier, délégué à la coopération internationale et aux relations avec l'Euro-Métropole et de M. Daniel Dubois, délégué à la démocratie participative, aux centres de vacances. Deux conseillers municipaux étaient également présents.

Le public était venu très nombreux, la salle était comble (à peu près 200 personnes étaient présentes) et c'est avec beaucoup d'enthousiasme qu'il a écouté et apprécié les artistes invités par l'ATNF pour ce gala interculturel .

C'est tout d'abord le groupe chilien « Cordillera » qui, avec ses huit musiciens, a entraîné les spectateurs à voyager en chansons du Chili au Cap Horn, du Pérou à la Colombie en passant par Les Caraïbes et à découvrir par cette musique entraînante et colorée l'âme des peuples de l'Amérique latine tout en nous faisant partager leur lutte pour défendre leur liberté, la démocratie et pour juguler les injustices. Il faut dire que ces musiciens et chanteurs sont aussi d'actifs militants au sein d'une association de la mouvance « Allende », défenseurs engagés au Chili et en Amérique latine pour le respect de droits de l'Homme, en particulier de ceux des Indiens Mapuches .

Puis ce fut le tour du musicien et chanteur Kamel Mimouni : seul sur scène avec son luth, il a su tour à tour séduire, émouvoir et réjouir le public. Son répertoire était très varié, puisqu'il allait de chansons classiques ou populaires marocaines, que fredonnaient en souriant avec lui certains spectateurs, à des textes du poète palestinien Mahmoud Darwich chanté avant lui par Marcel Khalifa. C'est la dernière chanson : « Oumi » hommage d'un homme à tout ce que lui a apporté sa mère dans son enfance qui a le plus ému le public, le silence complet s'est fait (même chez les bavards du bar...)pour écouter ce très joli texte : « Je me languis du pain de ma mère, du café de ma mère, des caresses de ma mère, jour après jour, l'enfance grandit en moi J'aime mon âge car si je meurs j'aurai honte des larmes de ma mère(......)J'ai vieilli, rends-moi la constellation de l'enfance, que je puisse emprunter avec les petits oiseaux la voie du retour au nid de ton attente ».

C'est sous des applaudissements nourris qu'il a cédé la place à l'artiste suivante.

C'est l'artiste tunisienne Abir Nasraoui, accompagnée de deux musiciens

(au luth Ahmed Jebali et nabil à la percussion) qui a clôturé la soirée. C'est à une véritable promenade culturelle et historique à laquelle elle nous a conviés à travers ses chants. Son programme était ambitieux puisqu'elle nous a emmenés au XIII siècle arabo-andalous avec Ibn Arabi, elle a puisé dans le patrimoine classique et populaire, entraînant ainsi le public à l'accompagner sous forme de chœurs, elle a mis en musique un texte du poète tunisien Kamel Bouagila, pour rendre un vibrant hommage à la mémoire du leader politique assassiné Chokri Belaïd intitulé : « Horria » (la liberté) soulignant ainsi son désir que le peuple tunisien reste un peuple libre.

C'est avec sa dernière chanson : « Sous le jasmin » d’Oum Kalthoum qu'elle a entraîné toute la salle à chanter avec elle, et le public a répondu présent avec beaucoup d'enthousiasme.

Bref, la soirée a été une vraie réussite, ce second gala restera dans les annales de l'ANTF. L'organisation était bien rodée et tous ceux qui ont permis que la soirée soit aussi festive méritent nos remerciements.

Gala interculturel avec la chanteuse Abir Nassraoui, Kamal Lmimouni et la troupe chilienne Cordillera. Le public était au rendez-vous.
Gala interculturel avec la chanteuse Abir Nassraoui, Kamal Lmimouni et la troupe chilienne Cordillera. Le public était au rendez-vous.
Gala interculturel avec la chanteuse Abir Nassraoui, Kamal Lmimouni et la troupe chilienne Cordillera. Le public était au rendez-vous.
Gala interculturel avec la chanteuse Abir Nassraoui, Kamal Lmimouni et la troupe chilienne Cordillera. Le public était au rendez-vous.
Gala interculturel avec la chanteuse Abir Nassraoui, Kamal Lmimouni et la troupe chilienne Cordillera. Le public était au rendez-vous.
Gala interculturel avec la chanteuse Abir Nassraoui, Kamal Lmimouni et la troupe chilienne Cordillera. Le public était au rendez-vous.

Gala interculturel avec la chanteuse Abir Nassraoui, Kamal Lmimouni et la troupe chilienne Cordillera. Le public était au rendez-vous.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by ATNF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : associationdestunisiensdunorddelafrance
  • Contact

Bienvenue sur ATNF

france-tunisie2.pngATNF: créée en 1993, l'association des Tunisiens du Nord rassemble des personnes d'origine Tunisienne, vivant dans le Nord-Pas-de-Calais et revendiquant une citoyenneté d'ici et là-bas. La lutte contre les discriminations et le racisme dans la société Française fait partie des objectifs de l'association, mais aussi la défense et la promotion des droits de l'Homme, et notamment des droits des femmes en Tunisie.

ATNF afit au quotidien sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais, en partenariat avec diverses associations, telles que la Ligue des Droits de l'Homme, pour faire valoir la citoyenneté des migrant(e)s d'origine tunisienne au sein des deux territoires.

ATNF vient de fêter l'anniversaire de la chute du régime de Ben Ali, évènement à l'occasion duquel l'association avait été amené à jouer un rôle de leader et de catalyseur des revendications sociales des tunisiens au sein du territoire Nord-Pas-de-Calais. C'est naturellement que les membres de l'association s'interrogent sur le renouveau politique et le modèle démocratique proposé désormais en Tunisie, car le choix des dirigeants et le changement de législation a nécessairement un impact sur les citoyens immigrés et vivant sur notre territoire. Le statut des femmes pose notamment question: le nouveau régime sera t-il porteur d'une évolution pour les droits de l'Homme, pour ceux des femmes d'une évolution pour les droits de l'Homme, pour ceux des femmes en particulier, pour l'égalité entre les sexes et les libertés individuelles ? Ces questions ont mené ATNF à porter au sein du territoire régional un projet de séminaire interrogeant ces problématiques d'actualité.

l'ATNF est membre de la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) au niveau national.

Recherche

Liens