Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 17:27
La Tunisie vit depuis l'assassinat du leader deu courant populaire Mohamed Brahmi une crise politiqiue aigue. celle-ci se matérialise par un mouvement de protestation fort important engagé depuis cet ignoble assassinat. Groupé  au sein FSN (front du salut national), les organisations et les partis politiques démocrates exigent essentiellement la démission du gouvernement dominé par les islamistes du mouvement ALNAHDA.  Cette revendication est justifiée d'une part par l'échec flagrant du gouvernement dans la gestion des affaires de l'Etat et en l'occurrence le dossier sécuritaire et d'autre part par la main mise du mouvement Nahda sur les leviers du pouvoir. Cette approche illustre bien les intentions hégémoniques de ce parti qui cherche à asseoir son autorité dans un premlier temps et son diktat dans un second temps.
Afin d'arrêter cette hémorragie qui ne peut être que dommageable pour le pays à tout point de vue, Les composantes du FSN, les députés retirés de l'ANC et les tunisiens et tunisiennes avaient décidé de prendre à bras le corps la destinée du pays en demandant d'une manière explicite la démission du gouvernemnet à dominante islamiste et la dissolution de l'assemblée nationale constituante (ANC).  
 HPIM1260
Celle-ci a été élue pour une période d'une année et  essentiellement pour doter la Tunisie d'une nouvelle constitution qui répond aux aspirations des tunisien(e)s.Or, l'ANC avait failli à cette noble tâche et s'est transformé en une simple chambre de résonnance à un gouvernement dont la légitimité juridique et morale se sont effilochées.  Le gouvernement sous l'égide du mouvement islamiste comme à son accoutumée joue la carte de la légitilmité électorale pour détourner l'opinion publique et créer la zizanie au sein de la population comme fut le cas avec la religion musulmane. Malgré les attaques perpétrées, le mouvement de protestation se poursuit et prend de l'élan de jour en jour entrainant dans son sillage l'entrée de la centrale syndicale (l'UGTT ), de l'union tunisienne 'de l'industrie et du commerce (organisation des patrons ), de la ligue des droits de l'homme, du syndicat des avocats. Ce quator s'est donné la mission de trouver une             solution négociée entre les protagosionnistes. Une solution, vu la crise engendrée par l'échec du gouvernement dans la gestion des affaires de l'Etat, reprend à quelques différences près les positions du FSN. 

Partager cet article

Repost 0
Published by ATNF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : associationdestunisiensdunorddelafrance
  • Contact

Bienvenue sur ATNF

france-tunisie2.pngATNF: créée en 1993, l'association des Tunisiens du Nord rassemble des personnes d'origine Tunisienne, vivant dans le Nord-Pas-de-Calais et revendiquant une citoyenneté d'ici et là-bas. La lutte contre les discriminations et le racisme dans la société Française fait partie des objectifs de l'association, mais aussi la défense et la promotion des droits de l'Homme, et notamment des droits des femmes en Tunisie.

ATNF afit au quotidien sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais, en partenariat avec diverses associations, telles que la Ligue des Droits de l'Homme, pour faire valoir la citoyenneté des migrant(e)s d'origine tunisienne au sein des deux territoires.

ATNF vient de fêter l'anniversaire de la chute du régime de Ben Ali, évènement à l'occasion duquel l'association avait été amené à jouer un rôle de leader et de catalyseur des revendications sociales des tunisiens au sein du territoire Nord-Pas-de-Calais. C'est naturellement que les membres de l'association s'interrogent sur le renouveau politique et le modèle démocratique proposé désormais en Tunisie, car le choix des dirigeants et le changement de législation a nécessairement un impact sur les citoyens immigrés et vivant sur notre territoire. Le statut des femmes pose notamment question: le nouveau régime sera t-il porteur d'une évolution pour les droits de l'Homme, pour ceux des femmes d'une évolution pour les droits de l'Homme, pour ceux des femmes en particulier, pour l'égalité entre les sexes et les libertés individuelles ? Ces questions ont mené ATNF à porter au sein du territoire régional un projet de séminaire interrogeant ces problématiques d'actualité.

l'ATNF est membre de la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) au niveau national.

Recherche

Liens