Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 17:53

« L’instant poétique », dédié à la mémoire du martyr de la patrie 860652 409614562461916 1069214396 o[1]

Le 17 février 2013, l’ATNF avait organisé un après-midi dédié à la poésie engagée avec la participation de deux poètes et une poétesse. Cet après-midi intitulé « l’Instant poétique » est conçu au départ comme un instant de convivialité et de mobilisation militante autour d’une poésie à texte sur la Tunisie deux ans après la révolution de la liberté et de la dignité. Le texte introductif de cet instant s’intitulait : « la révolution tunisienne : de l’euphorie au désenchantement ». Or, avec l’assassinat du  leader de la gauche, ce n’est plus de l’euphorie au désenchantement mais de l’euphorie au  meurtre. Oui, la Tunisie vient de vivre son premier assassinat politique depuis l’indépendance. Le 6 février 2013, Chokri Belaid, membre imminent de la gauche tunisienne est tombé sous les balles des pourfendeurs de la liberté et de la démocratie. L’instant poétique s’est transformé en instant de recueillement, d’hommage et de dénonciation. Cet hommage est exprimé avec force par nos poètes. Les vers de la poétesse Houda Zekri étaient expressifs et touchants. Le poète Kamel Ghali décrivait la situation délétère en Tunisie et les prémisses de cet assassinat. Le poète Kamel Gataa déterrait du fond de son tiroir un poème des années 80 qui a le mérite de faire le parallèle avec la Tunisie d’aujourd’hui, rien n’est changé mais tout s’aggrave.

L’assistance emportée par la teneur des poèmes et la chaleur des voix s’est emparée de la scène pour apporter sa pierre à l’édifice et enrichir cet instant poétique en récitant des poèmes de grands poètes arabes tels que le poète palestinien Mahmoud Darwich, l’egyptien Bakhit Jamel , en chantant des chansons à texte de Marcel Khalifa, Cheick Imam, et de la chanson engagée tunisienne.

 

 

La révolution tunisienne : de l’euphorie au désenchantement.

La révolution de la dignité et de la liberté a dévié de son sentier originel. La dignité est foulée, la liberté est bafouée. La joie s’est filochée cédant la place à un spectacle désolant. Les régions marginalisées sombrent dans la détresse, le chômage et son corollaire la pauvreté progressent inexorablement, les libertés de manifester, de penser, d’écrire, de créer subissent les assauts des ennemis de la démocratie et de la modernité, les acquis des femmes, l’égalité entre femmes et hommes sont dans le collimateur, la constitution, à l’état embryonnaire, continue à valser avec insouciance, même les lieux saints et sacrés ne sont plus épargnés. Deux ans après la révolution, rien ne pointe à l’horizon. La fatalité se substitue à la raison, la peur l’emporte sur l’espoir et le marasme s’installe sans crier gare.

Devant une situation chaotique, il reste l’acte militant comme l’ultime rempart. Des hommes, des femmes, des syndicalistes, des créateurs de tout bord militent bec et ongles pour faire barrage à l’obscurantisme et l’avènement d’un ordre religieux… Et le poète dans tout ça.

Il fait corps avec le collectif. Il est la conscience du moment, le témoin de l’histoire et le verbe acéré des moments obscurs. Il est la lanterne qui éclaire l’horizon assombri.

La parole à nos invités poètes pour nous éclairer par leurs verbes et mots au cours de cet instant dédié à la poésie engagée Tunisienne.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ATNF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : associationdestunisiensdunorddelafrance
  • Contact

Bienvenue sur ATNF

france-tunisie2.pngATNF: créée en 1993, l'association des Tunisiens du Nord rassemble des personnes d'origine Tunisienne, vivant dans le Nord-Pas-de-Calais et revendiquant une citoyenneté d'ici et là-bas. La lutte contre les discriminations et le racisme dans la société Française fait partie des objectifs de l'association, mais aussi la défense et la promotion des droits de l'Homme, et notamment des droits des femmes en Tunisie.

ATNF afit au quotidien sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais, en partenariat avec diverses associations, telles que la Ligue des Droits de l'Homme, pour faire valoir la citoyenneté des migrant(e)s d'origine tunisienne au sein des deux territoires.

ATNF vient de fêter l'anniversaire de la chute du régime de Ben Ali, évènement à l'occasion duquel l'association avait été amené à jouer un rôle de leader et de catalyseur des revendications sociales des tunisiens au sein du territoire Nord-Pas-de-Calais. C'est naturellement que les membres de l'association s'interrogent sur le renouveau politique et le modèle démocratique proposé désormais en Tunisie, car le choix des dirigeants et le changement de législation a nécessairement un impact sur les citoyens immigrés et vivant sur notre territoire. Le statut des femmes pose notamment question: le nouveau régime sera t-il porteur d'une évolution pour les droits de l'Homme, pour ceux des femmes d'une évolution pour les droits de l'Homme, pour ceux des femmes en particulier, pour l'égalité entre les sexes et les libertés individuelles ? Ces questions ont mené ATNF à porter au sein du territoire régional un projet de séminaire interrogeant ces problématiques d'actualité.

l'ATNF est membre de la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) au niveau national.

Recherche

Liens